Tag - révolution

Entries feed - Comments feed

2016-04-30

Nemeton : clairières réelles, symboliques et virtuelles

S’il n’avait été question que de mettre au point que le titre de ce blog n’a aucun sinon très lointain rapport avec la revue qui portait ce nom. Que ce terme de "nemeton" ait pu être popularisé par une revue dont les idéaux ne sont pas partagés par tous les druides, dont le tenancier des  […]

Continue reading

2016-04-15

Le loup humaniste (I)

L’homme est un loup pour l’homme
Qui n’a jamais employé ou entendu cette expression au moins une fois dans sa vie, une fois atteint l’âge auquel la lecture courante est maîtrisée.
Nous l’utilisons comme si le loup était un animal particulièrement belliqueux envers ses congénères.
Mais est-ce bien le cas ?
Pourrait-on dire en retour que le loup est un homme pour l’homme ?

Est-ce la réalité ou de simples préconçues ou idée reçues que les humains entretiennent entre eux ?
Que pourraient bien penser et dire les loups à propos des humains s’ils en avaient la capacité ?

Continue reading

2016-03-31

Corps, âme ou repaire de sensations (I)

Autant est réalisé un effort constant depuis quelques temps de dépersonnaliser la rédaction des billets et articles de ce blog, tant vis à vis de l’auteur que de ceux qu’il a croisé, lu, rencontré ou connus, que ce soient des solitaires (hommes et femmes) ou des fédérés (bosquets, clairières, collèges, etc.), autant je me dois d’assumer celui-ci à la face du monde.
Non pour me mettre en avant mais pour que tout lecteur puisse savoir que ce qui va suivre est une interprétation si marginale qu’elle a peu de chance d’être assumer par quelque druide que ce soit en dehors de son auteur.
Que les âmes sensibles craignant de voir leurs convictions s’effondrer s’abstiennent de lire ce qui suit ou sachent se souvenir qu’une des caractéristiques du druidisme est de ne pas entretenir des dogmes ; du moins en les réduisant à un nombre très restreint.
Que les âmes trop empreintes de certitudes et promptes à la querelle s’abstiennent également. Quel que puisse paraître provoquant, indécent ou blasphématoire ce qui suit, il n’y a aucune volonté de choquer quand bien même ce serait une issue inévitable.
Dans un cas comme dans l’autre, au cas où vous liriez tout de même ce qui suit, alors sachez que même s’il ne sera pas refusé un débat de qualité (dans l’écoute et le respect et non dans la querelle de chapelle), ce n’est pas le but recherché.

J’attends plutôt que ce soit pour chacun une occasion de s’ouvrir et pour moi-même celle d’être remis en question dans la rigueur.

Ce qui suit n’est pas une déclaration foi, ni même une thèse mais au mieux une hypothèse ou une conjecture fruit d’une remise en question permanente et si possible en profondeur.
Face à la diversité voire la vacuité de discours autre que moral ou partisan autour de la question de la matérialité et spiritualité, je me suis senti contraint de mettre sur la table les convictions des uns et des autres pour tenter de me forger une opinion fondée sur autre chose que les seuls sentiments, convictions ou traditions.

Affirmer le vrai ou la vérité est la portée de n’importe qui.
La vérifier ne se peut que par la raison et ici il faut comprendre démarche fondée sur des démonstrations rigoureuses basées sur des acquis vérifiées tout aussi rigoureusement.
L’observation seule ne suffit pas. Nos sens nous trompent en permanence. La plupart du temps c’est insignifiant mais il serait particulièrement idiot d’oublier que nous connaissons tous l’existence d’illusions reproductibles et observables par tous, les plus connues étant les illusions d’optique vu que c’est des sens matériels, le principal de tout être humain disposant de ce sens. Mais qu’on se rassure, les non ou mal voyants ne sont pas épargnés pour autant. L’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût ont également les leurs.
Je conjecture que même si nous posions l’hypothèse que les sens immatériels ne souffriraient pas de tels défauts, l’écrasante majorité des humains incarnés, voir la totalité, ne sait pas complètement discerner ce qui par discrimination relèverait plutôt des sens matériels ou plutôt des sens spirituels.

Vous êtes désormais des lecteurs avertis.

Continue reading

2016-03-20

Sacré et profane (I)

Tout le monde sait à peu près faire la différence. Le sacré est ce qui mérite respect parce que précisément il est au dessus du profane dans l’échelle des valeurs, tandis que le profane peut facilement être négligé voire bafoué pourvu que ce soit si possible mais non nécessairement, pour honorer les  […]

Continue reading

2016-03-16

La nature a horreur du vide et l'esprit humain encore plus (I)

La nature a horreur du vide. Qui n’a jamais entendu cette expression dont on attribue la paternité à Aristote ? Le vide, le néant, le zéro sont tous des synonymes de l’absence. Ce qui est intéressant dans cette expression c’est qu’en dehors de circonstances particulière la mettant en défaut (comme  […]

Continue reading

2016-03-02

Druide (I)

Qu’est-ce qu’un druide ?
Où trouver des réponses à cette question ?
A l’ère d’internet, il n’y a guère grand monde à se poser de telles questions.
Une simple requête sur un moteur de recherche vous ramènera autant de liens qu’il n’en faudra pour la plupart des gens.
Alors pourquoi les poser ?

A ces questions l’auteur a ses propres réponses. Il propose ici de les revisiter quelques années plus tard.

Continue reading

2016-02-16

Prédire ou prévoir (I)

Il est des nuances de langue dont on use ou abuse selon les circonstances. Les druides historiques, réels ou mythiques (sans matériaux historiques la distinction restera spéculatives), ont été décrits comme étant consultés avant d’entreprendre des actions hasardeuses, comme déclencher entrer en  […]

Continue reading

2016-02-01

Faites des fêtes (III)

Ni la lecture de Faites des fêtes (I) ni celle de Faites des fêtes (II) n’est normalement nécessaire à la compréhension de ce qui suit. Dans l’hypothèse où un lecteur aurait un avis différent, merci de le faire savoir par un commentaire utile. Compter les jours, les nuits, les lunes, les saisons,  […]

Continue reading

2016-01-17

Le trait et le cri (I)

Très tôt dans la tenue de ce blog chaotique, j’avais déjà prévu d’aborder ce sujet. Le seul fait de l’avoir annoncé a déclenché un débat précoce puisque non attendu. Diverses critiques ont été émises, critiquées à leur tour, chacun avançant ses arguments comme il se doit dans un débat rationnel. Il  […]

Continue reading

2016-01-03

Le sanglier, la laie et ses marcassins (II)

Le sanglier n’est pas un cochon sauvage et le porc n’est pas un sanglier apprivoisé. Selon les auteurs ce sont deux espèces proches l’une de l’autre, si proches que pour d’autres le porc domestique et le sanglier ne seraient que différentes sous-espèces d’une même espèce. Mais ceci n’est pas le  […]

Continue reading

2015-12-22

Le jeu de la marelle (I)

Sous ce vocable français se cachent deux jeux très différents. Un se joue sur plateau avec un partenaire adversaire. L’autre se joue sur un sol dégagé d’obstacle, avec un plusieurs partenaires concourant. Le premier a des origines égyptiennes antiques. C’est un combat, un duel, une mise hors d’état  […]

Continue reading

2015-12-19

Liaisons dangereuses (I)

Toute expression d’identité tend à diviser le monde en deux parties : ce qui appartient à l’identité en question et ce qui en sort. La demi-mesure n’est pas un choix possible. Soit l’objet est élément de l’ensemble identitaire soit il ne l’est pas. Il n’y a pas de tour de passe-passe. Que cela  […]

Continue reading

2015-12-04

Faites des fêtes (II)

La mesure du temps n’a pas toujours été une préoccupation des sociétés humaines. Aux origines de l’humanité, l’humain était un animal comme les autres soumis aux rythmes des jours et des saisons. Quand on vit de cueillette et de chasse, prévoir à long terme est sans grand intérêt. Quand le soleil se  […]

Continue reading

2015-11-19

Mises au point (III)

Il n’est pas nécessaire et probablement pas utile de lire les épisodes précédents (Mises au point (I) et Mises au point (II)) pour lire et comprendre ce qui suit. Il aurai même été préférable ne pas avoir à écrire le présent billet.  Une conjonction de problème technique rend la consultation de ce  […]

Continue reading

2015-11-04

Mises au point (II)

L’usage de gwenved.org ayant été explicité (Mises au point (I), reste à expliquer l’existence de ce blog, bien que le sujet a déjà été évoqué dans un des tous premiers billets. Avec la location de gwenved.org, un serveur DNS, cinq boîtes de courriel en bonus et assez d’alias pour satisfaire les  […]

Continue reading

2015-10-20

Une, deux, voire trois ou plus

A ceux qui se demanderaient quand il sera possible de lire quelque article de fond plutôt que quelques billets d’humeur ou sans lien apparent avec le druidisme, il ne sera pas facile de répondre. De nombreux articles sont en cours de rédaction mais fort peu sont dans un état ou même une forme  […]

Continue reading

2015-10-06

Un, deux, trois ... Soleil !!!

Combien de nuits Dans l’ombre la Terre A l’ombre d’un rocher Dans l’ombre de l’abîme Combien de lunes Dans l’ombre du Soleil Combien de saisons Dans l’ombre d’un ami A l’ombre d’un arbre Dans la lumière de la Lune Combien d’années Dans l’ombre des brumes Combien de lustres Dans l’ombre d’une lune A  […]

Continue reading

2015-09-28

Mises au point (I)

Il est toujours préférable de s’enquérir des pensées de l’autre plutôt que de chercher à penser à sa place .... et s’y tenir. Aussi, plutôt que de laisser libre cours aux inévitables procès d’intention, je vais préfère mettre quelques points au clair sans même attendre que quelque commentaire ne les  […]

Continue reading

2015-09-23

Histoires, fables, contes, légendes et mythes (I)

Peu importe le ou la définition que nous pouvons avons de ces termes. Ici le dictionnaire ne serait d’aucune utilité, je ne l’ai même pas consulté, vu que j’utiliserai mes propres définitions en guise de jargon utile à l’exposé. Le point commun est le récit par la langue. L’usage de l’image pourrait  […]

Continue reading

2015-09-21

Le sanglier, la laie et ses marcassins (I)

Parmi les animaux de nos forêts s’aventurant dans nos plaines, le sanglier est avec le cerf une des figures que les celtes affectionnaient particulièrement.
Il ne sera pas ici question de passer en revue le bestiaire des celtes.
... il ne sera question que du sanglier mâle, de sa femelle et de ses petits.
... Ceci-ci dit, en dehors des livres ..., il n’est pas non plus improbable que vous puissiez lire ici,... bien plus sur le sujet que nulle part ailleurs. C’est que la plupart des néo-druides se contentent de retransmettre ce qu’on leur a enseigné et ce qu’ils ont pu glaner ici ou là,
... en prenant le risque de voir ses propres thèses s’effondrer ... ses certitudes s’effriter ... ses croyances se désintégrer ...

Continue reading

- page 1 of 2